POURQUOI RENOUVELER
MON CHAUFFAGE ?

 

 
Avant de renouveler son chauffage électrique ou chauffage centrale, il convient de se poser les bonnes questions. En général, la volonté de changer est liée à un matériel défectueux (mon chauffage n'est pas efficace) ou à une consommation excessive (factures élevées pour un confort insuffisant).
 
 
Un chauffage inefficace, des consommations élevées
Le chauffage inefficace, c'est celui qui ne chauffe que la zone autour du radiateur, qui ne combat pas correctement l'humidité ou qui nécessite d'être monté à des températures très élevées pour produire une chaleur suffisante et durable. Et bien sûr, c'est celui qui ne peut répondre techniquement aux dernières normes en matière d'économie d'énergie.
 
 
Des factures de chauffage trop élevées
Souvent, ces deux paramètres sont liés : les factures sont trop élevées pour un confort insuffisant, parce que le matériel n'est pas (ou n'est plus) performant et que les pièces à chauffer sont de plus en plus nombreuses et onéreuses. Mais les factures sont aussi fonction du type d'énergie qui chauffe le logement.
 
 
Le coût de l'énergie fossile est imprévisible
On a peu de visibilité sur leur évolution du coût des énergies fossiles. L'histoire a montré à plusieurs reprises qu'on pouvait être victime de tendances spéculatives à la hausse. Au final et en moyenne, le coût des énergies gaz ou fioul augmente plus vite que le coût de la vie.
 
 
Des travaux importants
La question à se poser ensuite concerne les travaux : va-t-il falloir engager des travaux lourds, refaire les sols ou une partie des murs pour changer mon chauffage ? La question de l'entretien du système de chauffage est liée à la précédente.
 
 
Le budget complet d'une nouvelle installation
Enfin, il faut se poser la question du coût : le changement d'installation vaut-elle la peine d'être envisagé par rapport au gain de confort et de budget espérés ?


Les paramètres à prendre en compte doivent inclure l'installation du matériel + la consommation estimée + le coût de l'entretien
. Seule la prise en compte de ces trois paramètres sur 5 ou 10 ans permet de comparer un type de chauffage à un autre.